L’accessibilité pour un numérique plus responsable et inclusif


Publié le 21 septembre 2021

Article rédigé par Clarisse Boisneau de la Team Média d'ISEFAC, école partenaire de Nantes Digital Week. 

Comment devenir un acteur du numérique responsable ?

Défendre une autre vision du numérique c’est attirer les talents avec des valeurs communes, former et sensibiliser les usagers à une meilleure utilisation du numérique. L’accessibilité numérique c’est permettre à tous les usagers sans discrimination, de comprendre, interagir et apporter leur contribution aux services numériques. 97,8% des pages web ne sont pas accessibles (l’exclusion est automatiquement faite) Il faut donc donner accès à tout le monde à l'information indépendamment de la situation de l’utilisateur·rice ! 🤝

IMG_5192

 

Les piliers d’un numérique responsable ♻️ :

-   L’environnement : Le numérique pollue plus que l’aviation, nous sommes tous acteurs(rices) du numérique et nous avons tous leviers pour réduire notre impact environnemental.

-   La mixité : historiquement le numérique était le secteur où les femmes étaient majoritaires, aujourd’hui elles représentent 26% des professionnel·le·s du numérique. Le fossé est encore plus grand sur les métiers de la programmation. Il est nécessaire d’agir pour rétablir l’équilibre !

-   L’accessibilité et l’inclusion  : par exemple, pour les personnes en situation de handicap ! Il est nécessaire de concevoir des sites internet de qualité et accessible en tenant compte de ces problématiques. Et plus largement, réduire la fracture numérique en permettant l’accès au numérique à tous

Des profils différents avec des besoins divers : les oubliés des services numériques 

 Les personnes handicapées : 

  • moteurs (usage d’un clavier, combinaison de touches, etc.)
    • déficients visuels (contrastes de couleurs, loupe, etc.)
    • mental ou cognitif (aides visuelles, processus adaptés)
    • déficients auditifs et surdité
    • ayant des troubles DYS (dyslexie, dyscalculie, troubles de l’attention, etc.)

Les seniors (déclin de la vision, de l’audition, des capacités motrices et cognitives, etc.)

Les personnes souffrant d’“illectronisme”, autrement dit ayant la difficulté voire l’incapacité à utiliser les appareils numériques et les outils informatiques (absence totale de connaissance sur le fonctionnement). 

Des situations atypiques

 

Comment agir ? 🤔

 Le numérique peut être plus accessible, inclusif et durable en prenant en considération les besoins de tous. Des formations sont proposées pour accompagner tous les usagers de services numériques tout en adoptant une démarche de simplification pour les mettre en confiance. 

Pour se rendre compte de la difficulté d’accès pour les personnes en situation de handicap, découvrez le site Atalan.fr   

Dans le même thème

Merci à nos partenaires premium de cette 8e édition de #NantesDigitalW